Aurélie Coppe

Reiki

Il y a 15 ans, je me suis aperçue que je ressentais les douleurs physiques de mes proches. Je savais situer exactement leurs blessures en fermant les yeux car je sentais une sensation de brûlure dans mes mains. Par exemple, après que mon mari ait fait une chute dans l’escalier, j’ai su localiser précisément l’impact dans sa colonne vertébrale ; endroit qui, plus tard, s’est révélé être celui d’une hernie discale. Avec le temps, ce don était devenu plus une passion qu’une intrigue. Je me testais en demandant à mes proches de ne rien dire et je laissais mes sensations se développer. Une interprétation m’a très vite manqué et, un jour, j’ai entendu parler du mot « Reiki ». J’ai très vite compris qu’il s’agissait de la boîte à outils pour interpréter les ressentis que j’expérimentais depuis des années.

Etant depuis lors devenue praticienne professionnelle, je rencontre des patients avec des motivations diverses telles que le besoin de dormir plus sereinement, l’apaisement dans un lourd processus médical, la non-explication scientifique sur un mal de ventre, … . 

Lors des séances, j’impose mes mains à différents endroits clés afin de réaliser un scan corporel. Je deviens le canal entre l’énergie universelle et celle du patient en envoyant l’énergie là où le corps est en souffrance physique ou psychologique.

Après les séances, c’est un bonheur de constater à quel point le Reiki agit sur la vie des patients tant physiquement que psychologiquement. Des blocages enfouis depuis tant d’années refont surface et permettent de mieux comprendre certaines douleurs. L’identification de ces blocages et la mise en place d’actions correctrices permettent, à terme, d’apaiser les douleurs. 

Certains pleurent alors qu’ils n’y arrivaient plus, d’autres se sont surpris à chanter alors qu’ils ne l’avaient jamais fait, et d’autres encore ont vu leur douleur de dos s’atténuer,… .

Chaque session est unique car le corps peut être très bavard et parfois taiseux. 

J’aime prendre quelques minutes après le soin pour échanger sur nos ressentis avec le patient. Différentes formules sont possibles : 45 min de soin + 10 min de discussion ou 45 min de soin suivies de 45 min de coaching thérapeutique sur ce qui s’est passé durant la session. 

Sans avoir la prétention de poser un diagnostic, je vais simplement expliquer ce que j’ai senti et son interprétation. Les patients me disent souvent que cette heure ensemble est un moment où ils se remplissent d’oxygène et où ils retrouvent un cocon léger en eux. 

Je serais très heureuse de partager un bout de chemin de votre vie si tel est votre souhait. 

0493/523073